L'actualité du PNUD

Rencontre de Haut Niveau sur la Lutte contre la Corruption en Mauritanie, 10 et 11 Avril à l'Hôtel Tfeila, Nouakchott.

Une Rencontre de Haut Niveau, organisée par le Gouvernement de Mauritanie et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), s'est tenue les 10 et 11 avril 2012 à l'hôtel Tfeïla. Elle a réuni plus de 150 participants, formant ainsi un public riche et varié composé de représentants du gouvernement, du parlement, des institutions judiciaires, du secteur privé, de la société civile et des partenaires au développement. Des personnalités étrangères originaires du Bénin, du Burkina Faso, du Maroc et du Rwanda, ainsi que des représentants du bureau régional du PNUD et de l'ONUDC de Vienne, ont pu enrichir les débats.

L'ouverture officielle de l'évènement a été réalisée par le Ministre des Affaires Economiques et du Développement, en présence de plusieurs hauts représentants de l'Etat, de la Représentante Résidente du PNUD, Coordinatrice du Système des Nations Unies en Mauritanie, des représentants des partenaires au développement en Mauritanie et d'experts étrangers issus d'organisations internationales et régionales.

Cette rencontre a permis d'approfondir la compréhension des outils et méthodes déployées dans la lutte contre la corruption, de présenter un bilan des efforts entrepris en Mauritanie pour combattre ce fléau et de lancer de nouvelles initiatives sur la base d'un plan d'action, tout en s'appuyant sur des échanges de bonnes pratiques basées sur des expériences des pays de la sous-région.

La détermination de la Mauritanie d'engager des réformes pour promouvoir la bonne gouvernance dans l'intérêt du développement du pays et de mettre en œuvre la stratégie de lutte contre la corruption adoptée par le Gouvernement en décembre 2010 a été formalisée au cours de ces deux journées de réflexion et d'échanges sur la lutte anti-corruption.

Cet évènement a contribué également à mettre l'accent sur les engagements internationaux de la Mauritanie qui a ratifié la Convention des Nations Unies de Lutte contre la Corruption et la Convention de l'Union Africaine sur la Prévention et la Lutte contre la Corruption. Le pays s'est d'ailleurs porté volontaire pour un premier examen en 2012 de la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies.

Les différents intervenants ont pu échanger avec le public autour des thèmes suivants :

•  les standards, outils et mécanismes de lutte contre la corruption, en portant une attention particulière au suivi de la Convention des Nations Unies, ainsi qu'aux critères d'évaluation de la lutte contre la corruption et aux rôles joués par les organismes régionaux et internationaux en la matière ;

•  le bilan des efforts du Gouvernement de la Mauritanie et les perspectives d'action ;

•  le rôle du secteur privé et de la société civile dans la lutte contre la corruption.

A l'issue des débats, une déclaration a été formulée afin de mettre l'accent sur la mobilisation de l'ensemble des acteurs œuvrant contre la corruption et sur la volonté du gouvernement de poursuivre la mise en pratique de la Stratégie Nationale de Lutte contre la Corruption, marquant ainsi une étape décisive en faveur de la bonne gouvernance.

Le PNUD possède une expertise spécifique en matière de lutte contre la corruption et apportera son soutien à cette initiative dans le cadre d'une assistance préparatoire à la mise en place d'un programme conjoint.