Aménagement et Gestion Intégrée de l’Eau (AGIRE)

Contexte du projet :

La disponibilité en eau a été de tout temps en Mauritanie une contrainte essentielle de l'aménagement du territoire. L'eau intervient dans le développement économique à plusieurs titres. L’agriculture, l’élevage et les mines représentent plus de 30 % du PIB et sont très fortement dépendant de l'eau et des infrastructures hydrauliques. Actuellement, de nombreuses incertitudes subsistent sur les chiffres de taux de couverture et de taux de desserte en eau potable (chiffres de population, taux de croissance, fonctionnalité des ouvrages, inventaires à compléter…). Le taux de couverture à l’eau potable est cependant estimé à 49% en milieu rural et semi urbain (en pourcentage de localités desservies) et le taux de desserte par branchements privés en milieu urbain est estimé à 32 %. Les statistiques montrent que plus de 80% des localités ont moins de 500 habitants, dont environ 46% ont moins de 150 habitants. Dans de telles conditions il est difficile d’améliorer la rétention scolaire, l’accès à l’eau potable et à la santé. Il n’existe pas encore de Schéma National d’Aménagement du Territoire (SNAT) approuvé.

La loi n°2005-30 portant Code de l’Eau préconise la réalisation et l’adoption d’un Plan Directeur National d’Aménagement et de Gestion intégrée de l’eau. Le projet propose une démarche progressive et participative afin que la stratégie de gestion intégrée des ressources en eau qui en découlera corresponde au mieux au contexte mauritanien, en particulier à l’état de l’information disponible et des connaissances. Pour cette raison le projet AGIRE, durant sa première phase, va travailler sur une période de deux ans en grande partie dans une région de démonstration tout en restant relié et suivi en continu au niveau central par un mécanisme institutionnalisé. Le BRAKNA est la région retenue par le Ministère de l’Hydraulique, de l’Energie, et des Technologies de l’Information et de la Communication (MHETIC) comme étant suffisamment représentative des problématiques que l’on retrouve dans les autres régions de Mauritanie, pour tester la gestion intégrée des ressources en eau.

Objectifs :

L’objectif général du projet est d’ instaurer un cadre propice à la gestion intégrée, durable et équitable des ressources en eau et de leurs infrastructures, afin de contribuer à la réduction de la pauvreté et au développement durable .

Résultats attendus :

  • Composante A  : Appuis institutionnels pour instaurer un cadre propice à une mise en œuvre en œuvre effective de la politique de l’eau vers les OMD et la GIRE
  • Composante B  : Appuis à la déconcentration du Ministère de l’Hydraulique, et au suivi-évaluation-coordination-concertation au plus prêt des usagers
  • Composante C  : Elaboration et mise en place d’outils pour la GIRE

Agence d’exécution / principaux partenaires :

  • Ministère de l’Hydraulique, de l’Energie et des Technologies de l’Information et des Télécommunications
  • Service Régional de l’Hydraulique du Brakna
  • Banque Africaine de Développement / Facilité Africaine de l’Eau
Délégation de la Commission Européenne